Création de Consulats Généraux d’Araucanie et de Patagonie

La Succession Araucanienne a fait savoir que des Consulats Généraux du Royaume d’Araucanie et de Patagonie ont été créés récemment.

Ils ont pour but de soutenir le rayonnement à travers le monde du Royaume aujourd’hui maintenu et conduit par la Succession Araucanienne, qui a remplacé le Prince Philippe d’Araucanie mort en Janvier 2014.

De nombreuses entreprises du Royaume d’Araucanie ont été formées ces derniers mois pour rappeler le souvenir du Royaume et celui de son fondateur Antoine de Tounens, et pour représenter le Peuple autochtone des Indiens Mapuches dans le but de faire reconnaître leurs droits.

L’Ordre princier de Tounens

Récemment a été créé l’Ordre Princier de Tounens.

 

Cet Ordre a pour but de mettre en valeur l’épopée formidable du Français Antoine de Tounens, qui fonda au 19° siècle le Royaume d’Araucanie et de Patagonie.

 

Il n’est conféré qu’aux descendants de la famille de Tounens ou des familles directement proches.

 

Il est attribué, sans aucune exception, aux Chefs d’Etat et monarques en exercice, et aux Chefs de Maisons Royales.

Création de l’Institut des Hautes Etudes Araucaniennes

Par la Rédaction de Royauté-News

Par une note récente, la Succession Araucanienne conduite par M. de La Garde faisait part de la création ces dernières semaines de l’Institut des Hautes Etudes Araucaniennes.

Cet organisme a ressuscité celui autrefois créé par le Prince d’Araucanie et qui avait existé assez longtemps, rassemblant alors une large documentation et publiant un bulletin.

Axé sur la recherche historique, mais aussi sur l’étude de la civilisation Indienne et principalement Mapuche et en lien avec les grandes institutions internationales, le nouvel Institut des Hautes Etudes Araucaniennes est l’une des étapes nombreuses qui voient aujourd’hui la reconstitution de tous les organes qui avaient jadis assuré au Royaume un rayonnement et une reconnaissance sans précédent.

1  Yvan de Wilde
Samedi 28 Mars 2015 à 08:14

félicitations pour la création de cet institut

Répondre
2  TR
Mercredi 8 Avril 2015 à 18:29

La situation présente de l’Araucanie est si complexe, et laisse craindre de tels développements, que les initiatives parallèles telles que celles-ci sont les bienvenues pour tenir le relais.

Répondre
3  B.R.
Dimanche 3 Mai 2015 à 21:05

Bravo pour cette initiative de créer cet institut…

Ce n’est sans doute pas une mince affaire.

Royaume d’Araucanie : prochain reportage

La Rédaction de Royauté-News

Notre site effectuera un tour d’horizon au mois d’Avril sur la situation actuelle du Royaume d’Araucanie.

Partagé aujourd’hui par des factions qui ont tenté d’accaparer sans succès les rouages d’une organisation avant-tout symbolique et destinée à la mémoire et à l’histoire, le Royaume d’Araucanie est paradoxalement en plein essor après la création de nouvelles expressions issues de la plus pure tradition.

Nous aurons l’occasion de balayer la scène au moyen de ce reportage et nous donnerons la parole aux acteurs essentiels des derniers mois.

Présentation d’Araucanie Infos

Araucanie Infos est un site dédié à tout ce qui concerne le Royaume d’Araucanie et de Patagonie : état actuel du Royaume et manifestations.

Son but est de jeter un regard objectif sur le royaume légué par une succession ininterrompue de la Maison Royale jusqu’au 5 Janvier 2014, date de la mort du dernier Prince : Philippe d’Araucanie.

On y retrouvera articles et critiques sur les différentes expressions que revêt aujourd’hui le Royaume.

Communiqué relatif au Royaume d’Araucanie

Nous répercutons une partie du communiqué adressé par M. de La Garde, fondateur de la troisième voie araucanienne dont nous parlions hier soir (sur notre nouveau Site).

(…)

«Parmi d’autres, il pose question que la direction officielle du Royaume d’Araucanie, constituée de MM. Parasiliti, Pohland et de Lavalette, n’ait jamais publié l’ordonnance qui supprimait l’hérédité dans la famille royale… Cette décision aurait été prise avec l’avis du Conseil du Royaume, et M. Parasiliti a abondamment exprimé en privé l’existence de cette décision auprès de plusieurs personnes.

Cette non-publication entretient un flou quant aux intentions réelles d’Antoine IV. Son intention de titrer Princes ses deux fils le jour de la Fête traditionnelle du Royaume, à l’été 2014, avait été repoussée jusqu’à l’Anniversaire du Prince, dont la date sera arrêtée (elle l’est déjà peut-être) pour se tenir en Mars ou en Avril 2015. M. Polhand s’était nettement opposé à cette nomination, selon le dire même du Prince, et ce dernier a reculé la date de cette nomination maintenue. Il va de soi que la multiplication de « princes » ne va pas dans le sens des engagements de M. Parasiliti, pris dans les sept premiers mois de son exercice et fait peser une lourde incertitude.»

TR
Dimanche 11 Janvier 2015 à 10:53

C’est vraiment très compliqué!

Y a-t-il d’autres témoignages de l’existence d’une telle décision?

Répondre
Royauté-News
Mardi 14 Avril 2015 à 12:43

Plusieurs témoins d’après notre enquête, et notamment le témoignage direct de M. Parasiliti…

Quoi qu’il en soit, notre article n’est pas resté inaperçu, puisque sitôt sa parution, deux annonces, dont la première est un aveu. On comprendra au moins que la transparence n’est pas le fort dans ce groupe.

  – publication par ce groupe (Parasiliti) de la décision d’abolir l’hérédité restée tenue secrète jusque là.

  – une réunion du Conseil aurait eu lieu le 9… Peu crédible alors que seulement cinq personnes de ce groupe s’étaient rejointes le même jour, s’invitant à une messe dominicale au milieu des fidèles, dans une paroisse étrangère aux lieux habituels, afin de commémorer le 9 Janvier 2014…

Communiqué des Amitiés Prince Philippe

Les Amitiés Prince Philippe ont signalé que le 5 Janvier, pour le premier anniversaire de la mort du Prince d’Araucanie, M. de La Garde a présidé la messe de fondation annuelle à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, aux intentions du défunt Prince Philippe d’Araucanie.

Elle a été célébrée par M. le Curé de Saint-Nicolas, à 12 h 15. Un autre service se tiendra à Paris à la fin du mois de janvier et nous le transmettrons ici.

Sainte-Cécile et le Prince Stanislas

Par la Rédaction

Nous voulions annoncer la Messe de Requiem à Sainte-Cécile organisée par la Maison Royale d’Araucanie pour les rois d’Araucanie, conduite par Stanislas, et nous avons loupé ce rendez-vous. Elle s’est tenue le 13 Décembre 2014.

Nous voulions aussi répondre à l’article « Merci ! » du Blog de la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie, et nous lui répondons Merci à notre tour. Voici donc quelques précisions. (Pour voir ce lien)

Nous sommes un organe d’information, nous n’avons pas à choisir. Même si parfois nous nous sommes invités dans les débats dynastiques parce que, justement, c’est notre spécialité. Mais pour ce qui concerne la diffusion de l’information, nous sommes là pour restituer des réalités. Nous avons accordé une interview à Antoine IV, c’est notre vocation. Et la même proposition a déjà été effectuée en direction de Stanislas qui l’a acceptée. Nous observons une réelle présence de Stanislas dans les médias, tandis que l’équipe d’Antoine IV n’a aucune disposition réelle (mais le veut-elle, c’est une autre question…) pour investir le terrain public ni pour défendre efficacement les Indiens Mapuches. Il n’échappe à personne que la naissance d’une organisation parallèle a posé question à de nombreuses personnes qui s’intéressaient au Royaume d’Araucanie. Il n’échappe pas à la plupart que les questions que cette dernière a soulevées étaient largement fondées.

C’est donc avec satisfaction que nous suivrons désormais les activités du Prince Stanislas. Et nous aurons peut-être un avis différent, et nous le dirons si cela est nécessaire, mais ce n’est pas à nous d’empêcher que se manifeste une sensibilité différente qui est d’ailleurs soutenue par certains de nos amis.

Araucanie : mise au point au sujet de la revue de la NAARS

Royauté-News fait savoir que son site n’a pas été consulté par la NAARS (une société américaine pro-Araucanie), au sujet de la reproduction intégrale et la traduction effectuées par cette société de la grande Interview que nous avions consacrée au Prince Antoine IV, malgré l’indication parfaitement claire d’un droit de Copyright, et insérée dans le n° 17 de la revue de cette société. Le nom de notre site n’a d’ailleurs même pas été cité, seul un lien accompagne cette reproduction publiée sans notre accord.

Par ailleurs, Royauté-News se désolidarise entièrement du contenu de cette revue, compte-tenu du ton de cette revue qui ne respecte pas la dignité des personnes, tout du moins du point de vue de la sensibilité européenne. En outre, elle comporte une information inexacte, plusieurs fois répétée : deux membres du Royaume, dont le nom est cité, n’ont en réalité jamais appartenu à la Maison Royale d’Araucanie.

Cette société, fidèle à l’esprit du Royaume d’Araucanie, lui est entièrement indépendante.