Le Comte de Paris peut-il décerner des titres ?

À cette question trop vague, celle qui suivait devenait intéressante : 

(Ici, approximativement car nous n’avons pas le texte sous les yeux) : Surtout, peut-on les considérer valides (ou sérieux) ?

Cette question fut posée sur la célèbre revue L’Intermédiaire des Chercheurs et Curieux, disparue depuis 2016 et à propos de laquelle nous allons revenir.

RoyautéNews répond brièvement à cette question.

À l’époque où elle fut posée, deux fois, c’était Henri, le père de Jean d’Orléans, qui était Comte de Paris.

Nous aurions tendance à dire d’emblée, pourquoi le Comte de Paris ne pourrait-il pas créer de titres ?

Bien sûr, le Comte de Paris peut créer des titres. Comme Prétendant, il le peut. Comme chef de la maison d’Orléans, aussi, mais là, pour différentes raisons c’est moins intéressant pour l’objet court de notre détail.

La question cruciale est celle-ci : le Prétendant, décernant des titres, nécessairement valides, [ ], cependant sont-ils toujours valides, et ne soient pas des titres pour rire, lorsqu’il les décerne, soit à des personnages douteux fussent-ils de son plus proche entourage, soit lorsque ces titres eux-mêmes, sont ridicules d’une façon ou d’une autre ou offensent l’Histoire ? 

Comme ce fut le cas lorsqu’il octroya un titre à deux de ses proches, ce qui entraîna quelques critiques. Souvenons-nous de la remarque que nous fit, en privé, Chantal de Badts ( auteur du Petit Gotha ), respectueuse des Princes d’Orléans, au sujet de « ces deux imbéciles… »

Il est bon de savoir que le Comte de Paris ( † 1999), le Comte de Paris historique, père de celui dont nous parlons, s’était toujours refusé à décerner quelque titre à un particulier. Il évitait ainsi toute polémique.

Dans un second exposé nous fournirons des contre-réponses à celles apportées alors par des contributeurs de la revue.

 

Le blason et ses secrets – Frédéric Luz

Le blason et ses secrets  –  Frédéric Luz

Un livre qui n’a pas de lien avec la tradition héraldique française malgré une première partie qui reprend les définitions de l’auteur Vulson de La Combière (XVIIe s.). L’orientation gnostique et ésotérique de cet ouvrage le place dans une veine qui n’a plus rien de commun avec la tradition historique de la Chevalerie.

Le blason et ses secrets – Frédéric Luz

Nos articles et notre nouveau site

Nos parutions ordinaires seront publiées durant une période indéterminée sur notre tout nouveau Site que nos habitués et lecteurs fréquents connaissent déjà. La Plateforme reste ici.

Le nouveau Site de nos articles courants du Flux Principal sera au lien ci-dessous, de même que Rubrique centrale et Grand Large. Pour s’abonner, il suffit d’appuyer sur « Laisser une réponse », ce qui fera apparaître tout en bas le formulaire pour entrer votre adresse, ou pour ceux qui possèdent un site ou un blog, le moyen de nous suivre.

            Royauté-News est ici !

Empire – Alberto Angela

Payot ; paru en Avril 2016 ;  464 p.;  24 €.

Présentation de l’éditeur : En suivant l’itinéraire d’une pièce de monnaie à l’effigie de l’empereur Trajan, nous sillonnons tout l’Empire romain à l’époque de son extension maximale et découvrons toutes les couches de la société au travers de ses propriétaires successifs : un véritable docufiction sur papier qui rend l’Histoire plus passionnante qu’un roman et s’est vendu à 200 000 exemplaires en Italie.

Empire_ Alberto Angela