L’Interview du Duc de Bragance, par Royauté-News

 

 

Le Duc de Bragance, Dom Duarte, visite sans cesse les Portugais. Il participe, en de très fréquentes occasions, à des manifestations diverses : culturelles, festives, intellectuelles ou de réflexion, dans tous les domaines et il participe bien sûr à de nombreuses commémorations.

 

Très apprécié, connu de tous les Portugais pour lesquels leur roi possible est un personnage qui appartient à leur univers familier, le Duc de Bragance, dont l’avis pèse, est une personnalité inséparable de la vie et de la réalité portugaises.

 

A l’Automne, on l’a vu s’entretenir dans un long aparté remarqué avec Manuel Barroso. Il semble être ce repère serein au long des jours dans lequel peut se confier un Peuple.

 

Pour cette Interview tonique, réalisée au mois de Décembre par RN 2 et RN 1, Nous recevons aujourd’hui Son Altesse Royale Mgr le Duc de Bragance, Chef de la Maison Royale de Portugal.

 

 

___________________

 

L’Interview de Monseigneur le Duc de Bragance.

 

 

 

RN 1 : Quels sont les qualités et les atouts du Portugal que vous aimeriez, personnellement voir connus et reconnus sur la scène internationale, du point de vue économique par exemple ?

  – En général les portugais sont très responsables et débrouillards dans leur travail.
Nous avons un climat exceptionnel pour le tourisme et l’agriculture, les étrangers de toutes origines sont toujours très bien reçus et les industries étrangères, établies au Portugal ont, en général, un grand succès. Comme partout, il faut bien connaître et respecter la mentalité locale pour bien s’intégrer.

RN 1 : Quelle est votre opinion sur la crise qui ravage l’Europe et qui touche durement les Portugais ? Votre avis sur ses causes, peut-être institutionnelles, ni l’Europe ni les états ne sachant ni la prévenir, ni la bloquer, ni la résoudre ?


 – Chez nous, la cause a été surtout culturelle. Nos politiciens se sont laissés éblouir par les avantages de l’adhésion à l’UE et n’en ont pas compris les dangers, surtout les grands inconvénients de l’adhésion à la monnaie unique. J’ai souvent alerté l’opinion publique sur ces problèmes et j’ai été critiqué pour ça ! Notre seul chemin sera de couper les dépenses excessives de l’état et stimuler la production des produits d`exportation.

RN 1 : Votre avis sur les actuelles institutions européennes, sur la lenteur de la mise en place des institutions qui leur manquent ?

 – Je suis d’accord avec mon Oncle l’Archiduc Otto qui disait que l’Europe devrait suivre le modèle de l’ancienne Confédération Helvétique Suisse, où les différences entre les cantons sont très respectées. La centralisation et l’unification excessives causent beaucoup de tort à une véritable unité des nations européennes.

RN 2 : Les ducs de Bragance jouissent d’un statut particulier dans le cadre du régime républicain portugais : des modifications sont-elles envisagées à terme ?

Je crois que par ma collaboration avec tous les gouvernements que nous avons eus il en a été renforcé, car plusieurs membres de ce gouvernement sont royalistes. Je suis toujours à la disposition des portugais et de notre gouvernement pour tout ce que pourrait être utile.

RN 2 : Est-il prévu que Dom Afonso, votre fils aîné, qui aura 18 ans le 25 mars 2014, participe à des activités officielles des ducs de Bragance, voire qu’il en exerce lui-même ?

Nos trois enfants participent à quelques activités officielles, soit religieuses, soit aux invitations des municipalités. Ils assistent aussi à quelques événements organisés par la «Causa Real», qui rassemble la plupart des mouvements royalistes portugais.

RN 1 : Quelles sont les qualités du Peuple Portugais ? Quel rôle humain, avec sa personnalité, peut être le sien parmi la dynamique des peuples d’Europe ?
 – Les portugais sont reconnus partout en Europe pour leur honnêteté et leur capacité à se débrouiller ainsi que pour une grande facilité à s´intégrer aux populations locales, soit en Europe, comme sur les autres continents. Cette qualité est une des causes faisant que nous soyons très bien reçus dans nos anciens Territoires d’Outre Mer, réunis dans la CPLP (Communauté des Pays de Langue Portugaise).

RN 1 : Comme l’on sait aujourd’hui qu’une personnalité portugaise peut occuper une place de premier plan sur la scène internationale, (Manuel Barroso) auriez-vous de ce fait un avis différent de celui des autorités portugaises au sujet de la présidence tournante et seriez-vous favorable à une présidence fixe et stable de l’Europe ?
 – Je crois que la présidence tournante est plutôt positive, car c’est une forte motivation pour que les habitants des différents pays d’Europe s’intéressent aux questions européennes.
Je crains que certaines attitudes du Parlement, ou d’autres organes européens, provoquent des conflits de nature culturelle et spirituelle. Je suis particulièrement concerné par les conséquences des lois qui libéralisent et stimulent la pratique de l’avortement pour des raisons non-médicales.
 
Personnellement j’ai toujours défendu que nous devons suivre un modèle de développement basé sur le respect de l`homme, de l’environnement et du bon sens économique. Nous devons abolir des règlements et lois insoutenables. Je suis particulièrement contre la loi de l’avortement libre qui a déjà provoqué la mort de dizaines de milliers d’enfants qui voulaient naître. Les causes des avortements devraient être résolues par des mesures économiques et sociales qui respectent la vie.
RN 1 : Quelles sont les principales mesures que vous mettriez en place tout de suite, (pour la crise ou pour d’autres sujets) si aujourd’hui vous conduisiez les affaires du Portugal ?

 – Comme Roi, je pourrais seulement influencer en privé les responsables politiques et les alerter pour les erreurs qu’ils ont commises. Personnellement, je crois que nous devrions créer des relations plus proches entre les organisations des pêcheurs et des agriculteurs avec les organisations similaires. Je crois aussi que l’état doit se rationaliser et couper toutes les dépenses non essentielles, surveillant les activités privées, mais leur facilitant la vie.
RN 1 : Si l’on vous demandait de remplir une mission de conseil, par exemple, auprès du Gouvernement portugais, ou une mission de représentation économique du Portugal, l’accepteriez-vous ?
 – Absolument. J’ai développé plusieurs activités diplomatiques en collaboration avec notre gouvernement, en particulier pour résoudre des confits entre l’Indonésie et l’actuelle République de Timor, entre l’Angola et le territoire de Cabinda, etc. J`ai aussi participé à une initiative de paix en Syrie, mais malheureusement, sans succès.  
 

RN 1 : Etes-vous impliqué personnellement dans les liens entre les membres de la communauté lusophone ?

Le Parlement timorais, en reconnaissance de mon travail m’a concédé la nationalité timoraise avec passeport diplomatique. Jen suis très fier. Je préside la « Fondation Dom Manuel II » et nous travaillons à des programmes de développement rural et culturel et aussi à la défense de lenvironnement dans plusieurs pays lusophones. Je crois, par exemple, que notre programme contre la faim et la désertification, préparé pour la Guinée Bissau est, assurément, le meilleur programme. Il nous manque le financement nécessaire pour le mettre en pratique.

 

                                                ___________________________

Bragance

Crédit Photo pour l’Interview de Royauté-News : © M. Homem Cardoso

 

La Famille Royale de Portugal  – A Lisbonne, photo prise du Château Saint-Georges

 

Pour agrandir cette image, cliquez ici.

Advertisements

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s